Sélectionner une page

Les mille facettes du storytelling

Il y a certainement autant d’histoires de de conteurs d’histoires. Et il y a autant de publics de personnes sur Terre. Mais il y a des histoires qui touchent plus que d’autres.

Les messages se transmettent lorsqu’elles marquent les esprits et qu’ils résonnent harmonieusement dans les mémoires.

Dans la vaste palette d’outils narratifs à disposition, nous puisons les nuances qui servent efficacement vos messages et qui collent à votre état d’esprit.

Le plaisir de raconter

On peut tout raconter car toutes les histoires sont passionantes. On peut parler simplement de science, on peut susciter des émotions avec des tranches de vies qui semblent banales, on peut mettre en lumière les zones d’un territoire qui nous semblaient ternes… Bref, toutes les histoires méritent leur histoire.

Collaboration rédaction et images avec le magazine L’INFO, de l’association des communes de Crans-Montana

Le bon tempo

Le tempo, mais aussi le ton, dépendent des vecteurs de communication choisis. Les formats ne sont pas les mêmes pour les réseaux sociaux et pour un public venu visiter une exposition. Une personne qui a du temps sera frustrée par une story Instagram et le visiteur alors que le visiteur d’un centre de dégustation des produits du terroir passera volontiers plusieurs minutes à découvrir l’histoire du lieu.

Témoignages

Qui peut mieux transmettre une histoire que les personnes qui les ont vécues. Le témoignage doit être recueilli professionnellement, quel que soit le support (vidéo, audio, texte, etc).

Mettre en scènes

La fiction met en scène des univers imaginaires ou inspirés. Pour le spectateur, elle permet une immersion dans d’autres lieux ou d’autres époques. Les personnages mis en scène sont les ambassadeurs de votre histoire.

La documentation et l’écriture

Pour bien écrire, il faut beaucoup lire, beaucoup écouter et bien comprendre. Cette phase préliminaire à tout projet est d’autant plus important que l’époque impose d’être plutôt bref.

Le rédacteur, quel que soit le format, doit avoir les idées claire pour trouver les formules qui font mouche. C’est grâce à une bonne connaissance de son sujet qu’il va pouvoir faire preuve de synthèse et de créativité.